Vincent Eschmann / Ladakh / 2019

Amchi : médecin du corps et de l'âme


La médecine tibétaine, vielle de plusieurs millénaires, a rayonnée sur toutes les contrées himalayennes pendant des siècles. Sa pratique a presque disparu à la fin du 20eme siècle sous les exactions du régime Chinois. Le Ladakh, dont la culture est très proche des Tibétains, a su préserver son enseignement et sa pratique.
Cette médecine, présente en majorité dans les pays Bouddhistes, trouve de nouveaux adeptes à la recherche de traitements alternatifs pour guérir nos sociétés sur-médicamentées. Ce système médical traditionnel repose sur un diagnostique précis du patient par l’interrogation et l’observation. Les traitements sont une combinaison de recommandations sur cle omportement et l’alimentation du patient, de prescription de remèdes phytothérapiques et de parfois du soin de l’âme.
Les amchis sont les gardiens de cette puissante médecine et en assure la transmission.

Je suis parti à la rencontre du très respecté Phuntsog Tashi, amchi du village de Gya